Trees for the Future atteint la barre des 200 millions d'arbres

200 millions d'arbres

Silver Spring, MD (5 janvier 2020), L'organisation à but non lucratif Trees for the Future (TREES), spécialisée dans l'agriculture durable, a planté plus de 200 millions d'arbres dans le monde. Des dizaines de milliers d'agriculteurs ont planté les arbres sur leurs propres terres au cours des trois dernières décennies, conjointement avec la formation en agroforesterie dispensée par TREES

forêt

"Nous sommes ravis d'atteindre cette étape importante, c'est une étape mémorable dans notre mission de créer un système alimentaire plus durable tout en plantant des arbres", déclare le directeur exécutif John Leary. "Nous n'aurions pas pu y parvenir sans le travail acharné et la détermination des agriculteurs que nous servons, le talent et le dévouement de notre personnel mondial, et la générosité sans faille de nos partenaires et de nos supporters."


Les 200 millions d'arbres sont plantés dans plus de 50 pays et ils font tous partie de systèmes agroforestiers réfléchis. Plus de 76 millions d'arbres font partie de ce que TREES appelle des "Forest Gardens", des fermes diversifiées plantées stratégiquement et composées de milliers d'arbres et de dizaines d'espèces végétales et alimentaires. 


"Ce qui est important et unique dans ces 200 millions d'arbres, c'est qu'ils sont là pour rester parce qu'ils ont été plantés en tenant compte du climat et du propriétaire. Nous constatons que de nombreux efforts de plantation d'arbres échouent parce que les arbres sont plantés en masse sans planification adéquate ni considération pour le terrain", explique M. Leary. "Ces arbres continueront à fournir de la nourriture ou des ressources à ces agriculteurs pour les années à venir et, en même temps, ils restaurent notre environnement en ramenant la biodiversité, en canalisant l'eau dans le sol, en améliorant la fertilité du sol et en stockant continuellement du carbone."


Aujourd'hui, Trees for the Future a des programmes et du personnel au Kenya, au Sénégal, en Tanzanie et en Ouganda. Ils travaillent dans un certain nombre d'autres pays d'Afrique subsaharienne par le biais de partenariats de collaboration. Le personnel forme des agriculteurs ruraux vivant dans la pauvreté sur une période de quatre ans. Pendant cette période, l'agriculteur apprend à protéger et à diversifier ses terres sans intrants chimiques nocifs et coûteux. En moyenne, chaque agriculteur plante entre 2 500 et 4 000 arbres par acre dans son jardin forestier. À la fin du programme, la famille de l'agriculteur dispose d'un revenu fiable et mange régulièrement des repas nutritifs. 


"TREES, par le biais de son approche de jardin forestier, a ajouté de nouvelles variétés d'arbres, de légumes, de nourriture et de base nutritionnelle à ma famille", déclare Salma Mussa, agricultrice tanzanienne. "Ce programme est bon et continuera à soutenir ma famille pour toujours". 

"Les légumes de mon jardin ont vraiment aidé ma famille, ils nous nourrissent et j'en vends une partie au marché", déclare l'agricultrice ougandaise Nangira Mary. "Je remercie Trees for the Future à Busia pour le soutien qu'ils nous apportent. Le projet nous a vraiment aidés... en tant que communauté, c'est notre projet."