L'Indonésie réduit la déforestation, mais des zones à problèmes subsistent 

forêt indonésienne

Par rapport à d'autres pays tropicaux, l'Indonésie a fait de gros progrès dans la réduction de la déforestation ces dernières années. Le gouvernement indonésien a publié ses chiffres officiels sur la déforestation en mai 2018, montrant que le taux de perte de forêts a diminué de 2015 à 2018. Les données ont fait état d'une déforestation de 440 000 hectares en 2018, soit un peu moins que le chiffre de 480 000 hectares de 2017. Global Forest Watch a publié des chiffres similaires montrant une diminution de 40 % de la déforestation dans les forêts primaires d'Indonésie en 2018, par rapport au taux annuel moyen de perte de 2002 à 2016.

forêt indonésienne

Avec des réductions aussi impressionnantes deux années de suite, l'Indonésie semble avancer dans la bonne direction pour atteindre les objectifs du secteur forestier dans le cadre des contributions déterminées au niveau national (CDN) du pays à l'accord de Paris sur le climat. Elle vise à limiter la déforestation annuelle à 325 000 hectares entre 2020 et 2030. 


Plusieurs politiques ont contribué au recul de la déforestation, le renforcement de l'application de la loi pour prévenir les incendies de forêt et les défrichements étant sans doute la plus efficace. Les efforts visant à restaurer 2,4 millions d'hectares de tourbières dégradées (mandatés par un règlement présidentiel en 2016) ont également contribué à réduire les incendies de tourbières, faisant ainsi baisser la déforestation. Une politique de moratoire qui interdit le défrichement des forêts primaires et des tourbières s'est également avérée efficace, obtenant une baisse de 45 % de la déforestation à l'intérieur des zones de moratoire en 2018 par rapport à la période 2002-2016. Le gouvernement prévoit de rendre le moratoire permanent plus tard cette année. Un autre facteur de ce déclin est l'absence de périodes de chaleur dues à El Niño au cours des trois dernières années, le temps relativement plus humide contribuant à la réduction des incendies et de la déforestation.


Exceptions à la baisse globale de la déforestation en Indonésie

Malgré le déclin général de la déforestation au niveau national, plusieurs provinces clés de l'Indonésie possédant des forêts primaires et des tourbières ont continué d'enregistrer une augmentation de la perte de forêts.


En 2018, les provinces de Kalimantan-Est, Maluku et Papouasie occidentale ont connu une augmentation de la déforestation de 43 %, 40 % et 36 % respectivement, par rapport à 2017. Le graphique ci-dessous montre les sept provinces ayant connu les plus fortes augmentations. Ensemble, ces provinces contiennent près d'un tiers de la forêt primaire du pays, un écosystème d'une importance cruciale contenant des arbres qui peuvent être âgés de centaines, voire de milliers d'années. Ces arbres stockent plus de carbone que les autres forêts et sont irremplaçables pour le maintien de la biodiversité.  La protection des forêts primaires dans ces provinces est cruciale, non seulement pour atteindre les objectifs climatiques de l'Indonésie, mais aussi pour garantir l'existence de zones de grande biodiversité qui soutiennent les moyens de subsistance et fournissent de la nourriture, de l'eau, de l'air pur, des médicaments, etc.