La braise sous la terre : Le monde surprenant des feux de mine de charbon

mine charbon

Le monde est en feu, et pas seulement à cause des incendies de forêt ou des volcans. Dans le monde entier, des centaines d'incendies brûlent lentement et lentement sur du combustible sale sous la terre, et couvent pendant des décennies, voire des siècles.


Ces incendies sont connus sous le nom de feux de mine de charbon. Ils se produisent sous terre lorsqu'une couche de charbon dans la croûte terrestre s'enflamme. Étant donné que les incendies ne sont pas visibles, ils sont souvent difficiles à détecter au début, et encore plus difficiles à éteindre. À tout moment, des centaines de feux de mine de charbon brûlent partout où il existe d'importants gisements de charbon, de la Pennsylvanie à la Chine en passant par l'Allemagne. En raison de leur approvisionnement quasi inépuisable en combustible et en oxygène, de nombreux feux de mine de charbon devraient continuer à brûler pendant une bonne partie du siècle prochain.


La plupart des feux de mine de charbon sont déclenchés par l'activité humaine, généralement lors de l'extraction du charbon ou de l'élimination des déchets. La ville de Centralia, en Pennsylvanie, est en feu depuis plus d'un demi-siècle en raison d'activités extérieures à la mine de charbon locale qui ont provoqué la combustion de la veine. Les origines des incendies de filons de charbon plus anciens ne sont toutefois pas aussi claires. L'incendie du Brennender Berg (qui se traduit par "montagne brûlante"), en Allemagne, brûle depuis le 17e siècle et serait le résultat d'une combustion spontanée du charbon, lorsque la bonne combinaison de pression et d'oxygène provoque l'inflammation du charbon. Dans l'histoire récente des États-Unis, les feux de filons de charbon ont représenté jusqu'à 15 % des incendies dans les mines de charbon.

charbon

Les feux de mine de charbon présentent de nombreux risques pour la sécurité et posent des problèmes économiques. Comme toute catastrophe naturelle liée à un incendie, ils ont un impact sur les communautés environnantes. Ils rendent le sol extrêmement chaud et instable, détruisant des routes et des maisons, et créant des gouffres ardents qui engloutissent tout, des voitures aux personnes. En 2002, un feu de mine de charbon dans le Colorado a ravagé près de 4 900 hectares de terrain et détruit 29 maisons.


Contrairement aux feux de forêt, les feux de filon de charbon libèrent également de grandes quantités de fumées toxiques telles que le mercure, le méthane, le monoxyde de carbone et le dioxyde de carbone, qui sont présentes dans le charbon et peuvent être mortelles. Le monoxyde de carbone, connu sous le nom de tueur silencieux, peut provoquer des symptômes semblables à ceux de la grippe et souvent la mort sans avertissement. Les toxines métalliques comme le mercure peuvent également se déposer dans l'air et dans l'écosystème, contaminant les chaînes d'approvisionnement alimentaire. Pour l'instant, la quantité totale de gaz à effet de serre libérée par les feux de mine de charbon n'est pas bien étudiée, mais les scientifiques s'accordent à dire qu'elle peut être considérable.


Non seulement les feux de mine de charbon nuisent à l'environnement et à la santé humaine en brûlant de manière incontrôlée, mais ils épuisent également des ressources non renouvelables. Les estimations des pertes de charbon dues à ces incendies vont de 20 à 600 millions de tonnes par an.


Lorsqu'ils atteignent la surface de la terre, les feux de mine de charbon peuvent parfois être détectés par les satellites. La plateforme Fire's de GFW utilise les données des satellites de la NASA pour montrer les feux actifs et historiques à travers le monde. Pour que les incendies soient reconnus par le satellite, ils doivent répondre à certains critères : il ne doit pas y avoir trop de nuages qui couvrent le feu, la température doit être suffisamment élevée pour émettre un fort rayonnement thermique (longueurs d'onde spécifiques que le satellite mesure) et la taille doit être d'au moins 900 mètres carrés.